12ho

Il aurait pu se choisir des fils de notables, il a préféré des gens sans nom. Il aurait pu s’attirer des fils de riches, il a choisi de simples ouvriers. Il aurait pu choisir des gestionnaires de top-niveau, il s’est contenté de petits fonctionnaires. C’était pourtant le « Roi des rois », devant lequel s’inclinaient les règles médicales établies, à qui obéissaient par simples gestes les règles de la physique. Sans complexe, David Vandebeulque ose s’appuyer sur ces contradictions frappantes entre le pouvoir éclatant du Christ et l’affligeante faiblesse de son entourage. Etaient-ce vraiment des choix judicieux ?

Mais déjà près de mille ans avant lui un certain prophète, Samuel, a dû se laisser reprendre par Dieu, disant : « L’Homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais … l’Eternel regarde au cœur ». Ainsi, à travers ce livre nous sont brossés, par tableaux colorés, les douze disciples de Jésus. Douze profils individuels, qui englobent quantités de circonstances de vie de tous les jours, ce qui au final ouvre évidemment à chacun de nous une porte d’espérance pour accéder à notre tour à un épanouissement en Dieu, et même en dépit de notre propre « insignifiance ». Comme quoi, avec de l’« ordinaire », Dieu peut faire…..de l’ « extraordinaire ».

« Douze hommes ordinaires » de David Vandebeulque, (Major)
En vente dans les librairies chrétiennes – 15 €. (Editions Farel).